Histoire

Saint Jean Pied de Port

Petite par sa superficie mais riche d’un patrimoine historique, architectural et naturel, St Jean Pied de Port (Donibane Garazi en basque) est une cité médiévale entourée de murailles. Ville de traditions, à forte identité culturelle, elle est dominée par sa Citadelle Vauban. Des rues étroites et pavées, des façades alignées, une architecture préservée et authentique, des toits largement débordants, des inscriptions variées au dessus des portes d’entrée font le charme des vieilles rues. La Porte Saint-Jacques, une des entrées de la cité, par laquelle arrivent les pèlerins avant d’entamer le col de Roncevaux, est classée Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. L’église Notre Dame du Bout du Pont, dont la construction date du XIII siècle, la Prison des Evêques ou encore le chemin de Ronde sont autant de lieux à découvrir et de voyages dans le passé. St Jean Pied de Port est une étape jacquaire incontournable pour tous les pèlerins sur le chemin de St Jacques de Compostelle (54.000 pèlerins ont été recensés au bureau de l’accueil fin 2017). Classée parmi les plus beaux villages de France, la cité Saint-Jeannaise demeure plus que jamais un haut touristique avec son marché hebdomadaire du lundi, ses fêtes, sa gastronomie, ses paysages, sa douceur et son art de vivre.
Histoire de Saint Jean Pied de Port

L'histoire de la maison Ybarnegaray

Installés à TANDIL en ARGENTINE, nos grands parents Jacques et Marianne, de retour en France, font l’acquisition en décembre 1927 de la maison Ybarnegaray, située route de Saint Michel à st Jean Pied de Port.
Cette maison fut construite en 1805 par la famille Ybarnegaray, dont un des descendants Jean, avocat de profession fut député, ministre d’Etat et président fondateur de la fédération française et internationale de pelote basque,

Sur la façade de notre grande maison, une plaque indique :
« Ybarnegaray . Fils aîné
l’an 13 . ou . 1805 »

Deux datations ont été employées :
Nous sommes en l’an 13 de la République (en novembre 1793, la Révolution française institue une nouvelle ère, l’ère républicaine qui cessera d’être appliquée en 1804 année de la proclamation de l’Empire mais n’est abolie définitivement que par décret du 9 septembre 1805) ou 1805 de l’ère chrétienne.
Au fil des années, des travaux de restauration ou de rénovation ont été nécessaires, mais le charme de notre maison reste intemporel malgré le passage des siècles.

Histoire Maison Ybarnegaray